Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

affichemoisdudoc2014

Commencée le 7 novembre à Chaudes-Aigues (« Pierre Rabhi, la reconquête du songe »de Marie-Dominique Dhelsing), la dernière manifestation de l’année organisée par la médiathèque départementale et ses partenaires, a pris fin samedi 29 novembre à Naucelles (« No gazaran ! » de Doris Buttignol et Carole Menduni), nouvelle venue parmi les communes participantes.

Entre ces deux dates, le mois du doc a promené ses bobines à Pierrefort (« les potagistes » de Pascal Haass), Vic-sur-Cère (« le royaume de Mr Edhi » d’Amélie Saillez), Riom-ès-Montagnes (« Naked war » de Joseph Paris), Saint-Flour (« Les gardiens du nouveau monde » de Flo Laval), Ydes (« les enfants de l’ovale…un essai qui transforme » de Rachid Oujdi et Gregory Fontana) et Mauriac (« No gazaran ! » de Doris Buttignol et Carole Menduni).

  

 

Le choix du thème de l’Engagement nous a permis de programmer des films abordant des causes résolument actuelles qui mobilisent l’énergie, le courage et la détermination d’hommes et de femmes, ici ou ailleurs : préservation de la terre nourricière, des libertés individuelles sur internet et du vivre ensemble, lutte pour l’avenir des jeunes générations et la condition féminine, ou encore l’ accès de tous à une assistance sociale et médicale.

 

4 films étaient réalisés par de jeunes réalisateurs et réalisatrices (2 venaient de Belgique)  dont c’était le premier long métrage documentaire.

 

Le premier bilan à chaud qui peut être tiré est très positif. Le public est venu nombreux et a réservé un excellent accueil aux films et aux réalisateurs et réalisatrices venus les présenter et les accompagner.

 

Les 7 documentaires proposés ont trouvé leur public. On totalise 490 spectateurs pour 9 projections et certains n’ont pas hésité à se déplacer dans le département pour certaines soirées (j’en ai repéré plusieurs !), signe, nous l’espérons,  que notre Mois du Doc entre petit à petit dans le paysage culturel local et fidélise son public.

 

Le nombre de spectateurs est en sensible augmentation par rapport à 2013, ce qui montre l’intérêt pour des sujets d’actualité qui interrogent notre avenir commun.

 

Les débats ont été très riches et se sont poursuivis, comme d’habitude, autour d’un verre de l’amitié qui permet aux plus discrets de discuter en « tête à tête » avec l’invité(e) de la soirée. Ceux qui étaient à Pierrefort se souviendront longtemps de l’excellente initiative de Dominique qui après la projection des « Potagistes » nous a proposé, en collaboration avec l’AMAP locale, une dégustation de produits « bio » locaux délicieux !

 

Cette année, pour la première fois, nous avons tenté une projection numérique itinérante dans une commune non équipée pour le cinéma.  A sa demande, la commune de Naucelles a expérimenté ce dispositif dans sa salle culturelle toute neuve.

 

Avec succès ! Notre collègue Sylvie, soutenue par ses élus et épaulée par sa fidèle Yvette a magnifiquement transformé l’essai et attiré un large public autour Doris Buttignol et son film « No gazaran ! ».

 

Cette tentative sera donc probablement renouvelée dans les prochaines éditions, ce qui nous permettra de proposer le Mois du film documentaire sur un plus large territoire.

 Dossier de presse        Programme 

 

Nina LLavori

 

Pour terminer ce rapide bilan, voici le témoignage de Véronique, notre collègue bibliothécaire de Chaudes-Aigues, qui participe avec courage, détermination et bonne humeur à cette aventure commune depuis sa création en 2011 et qui accueillait la première projection le 7 novembre dernier :

 

« Très contente des 2 séances et des échanges suscités par le documentaire sur Pierre Rabhi.

Pendant la séance scolaire de l’après-midi, les adolescents du collège Louis Pasteur se sont impliqués sans chahut ni dissipation. Etaient présents également la classe unique (CE1 à CM2)  de l’école de Paulhac et leur institutrice qui travaillent depuis la rentrée sur un projet de jardin scolaire ( un peu long quand même pour les petits !!) . Les élèves  ont posé une  multitude de questions auxquelles Olivier Hébrard, spécialiste de L'agroécologie et   grand  passionné de nature,  a su répondre avec un vocabulaire simple...

 

- La séance du soir a attiré un public d’adultes (de la commune Caldaguès mais aussi d'Aurillac, de Saint-Flour, de Pierrefort) très diversifié : agriculteurs, paysagiste, garde forestier, et bien d'autres encore  ont su sans militantisme partager leurs idées.  Leur  passion de la nature a nourri l'échange.

 

 - Depuis la soirée du 7 novembre, j’ai eu de bons retours de la manifestation,  de la part de  mes lecteurs, amis,  jeunes et moins jeunes, curistes de passage dans notre cité thermale...!

 

Le monde (105 personnes) qui est venu à la projection du soir  est pour moi une belle récompense (la communication est très importante pour faire bouger nos habitants : articles dans la presse, affiches, annonce micro dans le village, il faut en parler, en reparler et en parler encore et encore!!  15 jours avant la prestation, le matin, le midi et le soir, de Pierre Rabhi j'ai parlé!! .... ) C’est indispensable dans notre petit monde rural où nous avons parfois du mal à attirer la foule dans nos animations culturelles....

 

C'est un succès public et une satisfaction personnelle en même temps... 2 séances, 2 publics et deux cents spectateurs !

 

PS : un peu déçue que les résidents de la maison de retraite n'aient pas pu venir à la séance de l'après-midi : pas d’accompagnateur disponible et le bus  en panne....c'est dommage car c'était annoncé dans l'éditorial du programme et dans l'article de presse!!!

Voila mon petit bilan... »

 

Véronique Albaret

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.