Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

 meme le silence a une fin 77098

 

L’autobiographie d’Ingrid Betancourt est un récit intime sur la douleur d’être privée de liberté.

 

 Cette femme présidentiable et ancien sénateur a été séquestrée de 2002 à 2008 par les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie FARC dans la forêt amazonienne. Son histoire pourrait se lire comme s’il s’agissait d’un roman d’aventures de part le milieu extraordinaire qu’elle traverse, si ce n’était la réalité d’une fuite éperdue pour la survie, dans d’effroyables conditions : chaînes au cou, maltraitances...

 

Ce témoignage est bouleversant car il pose la question des fondements de notre humanité. Ces mémoires de captivité sont aussi une réflexion sur le pouvoir, la condition des prisonniers, une page de l’Histoire de la Colombie en lutte contre la misère et la corruption. Il est écrit avec sincérité. L’auteur ne s’épargne pas les sévères remises en cause : «oh, oui ! Je pourrais tuer moi aussi ! ...je compris que je pouvais être comme eux.». Ni une icône, ni une ingrate, Ingrid Betancourt est simplement elle-même. Elle a su puiser à la source de la poésie pour s’en sortir «Ce n’était pas les perfusions qui m’avaient récupérée. C’était les mots !» Un parcours personnel vers la spiritualité. A lire absolument

 

Laurence Lacaze

 

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.