Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

salina 72

Salina de Laurent Gaudé aux éditions Actes Sud - 2018.

Un cavalier, dont on ne sait rien, couvert de poussière, dépose son fardeau aux portes du village puis s’en retourne, sans un mot, sans un geste, sans un regard.

Son fardeau… ? Un nourrisson, un bébé âgé de quelques jours… quelques semaines… qui pleure, crie, hurle sans répit !
Les habitants du village sont sortis et regardent, médusés, ce paquet qui braille, gigote et sanglote, abandonné sous le terrible soleil de mi-journée qui écrase tout ce qui vit d’une accablante chaleur.

 

Le chef du village ne dit mot. Ce silence vaut sentence de mort pour l’enfant ! « Si le soleil ne met pas fin à ces cris, alors les hyènes s’en chargeront à la tombée de la nuit. » pense-t-il.

Un récit poignant et émouvant sur le destin de cet enfant qui deviendra femme… Femme battue… humiliée… asservie… puis mère, contre son gré, assoiffée de vengeance.

On lui a donné le nom de « Salina » en référence à tout le sel que ses larmes ont répandu.

 

PB 

 

OPAC Recherche Simple

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.