Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

drapeaucoree

La Corée du Sud

invitée d’honneur de « Livre Paris »

du 17 au 20 mars 2016

 

Du 17 au 20 mars, Livre Paris

a reçu une délégation de 30 écrivains, éminents

représentants de la production éditoriale actuelle

sud-coréenne ; fascinante, variée, reflet de la tradition ou emblème de la modernité

 

Rebaptisé « Livre Paris » pour l’édition 2016, le Salon du Livre de Paris est pour nous dans le Cantal l’occasion de mettre en avant la littérature du pays à l’honneur chaque année. C’est le tour de la Corée du Sud, avec 30 auteurs invités.

 

www.livreparis.com

 

L’économie de la Corée du Sud occupe une place croissante dans le monde, pourquoi pas sa littérature ? Ses auteurs souhaitent s’exprimer et se faire connaître hors de leurs frontières.

 

A nous de les lire et d’apprécier leur talent.

 

Voici une sélection de romans, de bandes dessinées et d’albums coréens que vous pouvez réserver et emprunter dans les Bibliothèques du Réseau Départemental de Lecture Publique du Cantal.

 

ROMANS

 

  • Han, Kang

Auteur invité, Han Kang est née en 1970. Elle enseigne l'écriture créative à l'Institut des Arts de Séoul Ce roman est édité par « Decrescenzo Éditeurs » qui publie exclusivement de la littérature coréenne.

 

parsleventselevePars, le vent se lève

La narratrice affronte un critique d'art, Kang Seok-won, qui prétend faire passer la mort accidentelle d’une amie peintre pour un suicide, afin d’en faire un mythe. Refusant cette version des faits, elle mène une enquête qui la conduit dans le milieu artistique de Séoul. La jeune femme découvre alors la fragilité de la défunte, ainsi qu'une souffrance insoupçonnée. Prix littéraire Dong-ni en 2010.

 

 

  • Hwang Sok-Yong

Auteur invité, Hwang Sok-yong, né en 1943, fait sûrement partie des plus grands écrivains asiatiques de sa génération et des rares écrivains coréens qui sont lus et appréciés aussi bien au Sud qu'au Nord de la Corée. Il a obtenu de nombreux prix littéraires et a produit une oeuvre qui reflète les tourments traversés par son pays. Son engagement lui a valu l'exil et la prison.

 

levieuxjardinLe vieux jardin

Libéré après dix-huit ans de prison, O Hyônu, un opposant politique, apprend que Han Yunhi, la femme qu'il a aimée, est morte. Elle lui a laissé son journal, ses carnets et dessins. Désemparé, perdu dans un monde qui lui paraît trop vaste, O Hyônu se remémore ses années d'utopie et de lutte clandestine. A travers ce récit, se dessine le portrait d'une femme exceptionnelle.

 

Le Vieux Jardin a été adapté au cinéma en 2006 par Im Sang-soo, le réalisateur d'Une femme coréenne (2003) et de The President's Last Bang (2005). A lire aussi : Monsieur Han et Shim Chong, fille vendue.

 

  • Kim, Sôngjong

Kim Sôngjong est le représentant emblématique du roman policier sud-coréen. Publié en 1979, « Le dernier témoin » est le texte phare d’une œuvre considérable. Il a été adapté deux fois au cinéma, notamment en 2001 par Bae Chang-Ho.

 

lederniertemoinLe dernier témoin

L’inspecteur O Pyongho, qui ne s’est jamais remis de la mort accidentelle de sa femme, est chargé de résoudre les meurtres d’un avocat et d’un riche homme d’affaires. Son enquête rigoureuse le fait remonter, à travers l’histoire de la Corée, à la source commune de ces deux crimes. Mais la découverte de la vérité déclenche de terribles catastrophes.

 

 

 

  • Kim, T'ak-hwan

Né en 1968, Kim Tak-hwan a publié de nombreux ouvrages de critique et de fiction, dont plusieurs romans historiques et fantastiques. Actuellement professeur de littérature à l’Université de Hanam, Kim tak-hwan se consacre à l’écriture de la suite des Romans meurtriers, une vaste fresque en dix volets qu’il projette de réaliser au cours des dix années à venir.

 

lesromansmeurtriersLes romans meurtriers

En 1778, des meurtres plongent Joseon dans l'angoisse. Un jeune et brillant dosa de la Haute Cour de justice est chargé de mener l'enquête. Il fait arrêter Cheong Un-mong, un romancier très populaire, dont un livre a été retrouvé sur chaque lieu de crime. L'accusé finissant par avouer, il fait procéder à son exécution. C'est alors que le dosa rencontre Kim Jin, un érudit expert en arts martiaux.

 

 

  • Kim, Suki

Suki Kim arrive à New York à l'âge de treize ans. Diplômée de Barnard College, elle étudie ensuite les civilisations orientales et africaines à Londres. Elle vit aujourd'hui à Manhattan.

 

linterpreteL’interprète

Suzy Park travaille comme interprète à la cour de justice de New York. Ses parents ont été assassinés cinq ans plus tôt dans leur épicerie du Bronx, un meurtre inexpliqué. Au cours d'un procès, elle apprend que ses parents étaient détestés par la communauté coréenne. Des pistes se dévoilent, révélant son enfance et sa brouille avec sa soeur Grace, mystérieusement disparue. Premier roman

 

 

  • Kim, Young-Ha

Invité à Paris, Kim Young-ha est né en 1968. Il fut un enfant solitaire et brillant qui changeait de ville tous les ans et devait sans cesse réapprendre les règles du jeu. Les héros de ses romans, traduits dans le monde entier, sont également des hommes sans attaches, tueurs, orphelins, espions, marginaux dont la liberté de pensée se confronte à la nécessité de vivre.

 

questdevenulhommeascenseurQu'est devenu l'homme coincé dans l'ascenseur ?

4 nouvelles. Chez Kim Young-ha, les vampires ne mordent pas, les écrivains ont peur de leur ombre, et c'est par amour qu'un homme devient invisible. Lorsque ses histoires se colorent de fantastique, c'est une étrangeté qui serait comme l'empreinte rémanente d'une vérité philosophique. Parfois, dès le réveil, vous avez le pressentiment que tout ira de travers. Une de ces journées où les gestes les plus simples comme se raser, prendre le bus ou monter dans un ascenseur peuvent avoir des conséquences désastreuses. Où la succession de catastrophes devient une cascade de gags révélateurs de l'absurdité de notre condition. Entre Kafka et Buster Keaton, des nouvelles scintillantes d’humour noir. Un régal !

 

  • Lee, Seung-U

Auteur invité à Paris, Lee Seung est né en 1959. Majeure et unique dans la littérature corréenne, sa voix est celle de l’intranquilité.

 

laviereveedesplantesLa vie rêvée des plantes

Enigmatique et pénétrante, l’atmosphère de « La vie rêvée des plantes » irradie d’un mélange déroutant d’infinie délicatesse et de violence extrême. Comme dans le jeune cinéma coréen, l’audace narrative l’emporte ; on est pris à la gorge.

 

Contraint d’espionner sa propre mère pour un mystérieux commanditaire, Kihyon est confronté à d’obscurs secrets de famille. Par tous les moyens, il tente de réparer les blessures du passé, entre une mère au comportement étrange, un père réfugié dans la culture des plantes et un grand frère adoré et haï, amputé des deux jambes à l'armée. La folle passion de Kihyon pour l'ancienne petite amie de son frère n'arrange en rien la situation. Dès lors, sa confession, lourde de silence et de résignation, de culpabilité et d’espoir insensé, nous plonge dans les formes les plus crues et les plus élevées de l’amour.

 

A lire aussi : Ici comme ailleurs

 

  • Yi Kyunyong

Né en 1951, Yi Kyunyong a publié une vingtaine de nouvelles et de romans court. « L'Autre côté d'un souvenir obscur » lui a valu en 1984 le prix Ysang.

 

lautrecotedunsouvenirobscurL'Autre côté d'un souvenir obscur

Cet homme qui s’éveille, au lendemain d’une nuit de beuverie, dans un hôtel inconnu où l’a laissé une femme dont il ignore tout, voila qu’il lui faut partir à rebrousse-temps, et, archéologue de sa propre mémoire, exhumer ce que l’ivresse a enseveli. Mais à mesure même qu’il progresse dans son enquête, d’autres mirages s’emparent de lui, toujours plus fascinants, plus énigmatiques. L’art de Yi Kyunyong tient dans ce jeu d‘ombre et de lumière. Le passé immédiat, ici, dissimule puis révèle l’autre côté du souvenir. Et c'est bientôt l'ineffaçable déchirure de son pays que l'auteur nous conduit à contempler, par-delà les réconfortantes illusions de l’oubli.

 

 

DES RECITS ANONYMES

 

lechantdelafidelechunhyangLe chant de la fidèle Chunhyang

Texte fondateur de la culture et de la littérature coréennes. Il narre les aventures contrariées du fils d’un gouverneur et de la fille d'une courtisane. Mariés très jeunes à l'insu de tous, ils se jurent une fidélité éternelle. Mais à la suite d'une séparation forcée, la jeune fille se voit martyrisée et emprisonnée par un nouveau gouverneur qui exige qu’elle se mette à son service…

 

Cette histoire a donné lieu à de nombreux poèmes, drames, romans, bandes dessinées, films et pansori (sorte d'opéra populaire interprété par un conteur-chanteur).

 

hisoirededamepakHistoire de dame Pak, Histoire de Suk-hyang : deux romans coréens du XVIIIe siècle

 

Les auteurs de ces deux romans sont inconnus. Le premier a pour toile de fond la Corée du XVIIIième siècle soumise aux invasions mandchoues. La situation est tragique et, seule, Dame Pak, par son intelligence, sa connaissance des procédés magiques et ses pouvoirs surhumains, pourra sauver le pays. Roman d’aventure mais en même temps roman féministe - même si cela peut paraître bien mince aujourd’hui – et roman nationaliste par la confiance affichée en l’avenir de la Corée.

 

Le second récit est d’un genre très différent puisque l’action se situe sur terre mais aussi dans le monde des immortels. Cette dualité de lieu d’action déroutera peut-être le lecteur. Pourtant, s’il veut bien suivre l’héroïne Suk-hyang dans toutes ses aventures, il découvrira comment fiction et réalité peuvent aller de pair de façon harmonieuse puisqu’elles sont ici le reflet des vies spirituelle et matérielle.

 

BANDES DESSINEES

 

  • Byun Byung-Jun (dessins) et Corbeyran (scénario)

Byun Byung-Jun est né en 1972. Il est dessinateur, scénariste et photographe et a reçu de nombreux prix.

 

premiereneigePremière neige

Cet opus raconte le désarroi d'une jeune citadine, mariée à un homme plus âgé. La maison de campagne, dans laquelle ils se sont installés et où elle vit la plupart du temps toute seule, son mari travaillant loin de leur demeure, devient sa prison.

 

 

coursbongguCours, Bong-gu !

A Séoul, Bong-gu et sa mère sont à la recherche de leur père et mari disparu quelques années plus tôt. Ils font quelques intéressantes rencontres de passage. Un univers à la fois rude et poétique illustré de dessins aux couleurs pastel.

 

 

  • Byun, Ki-Hyun (dessins) et Goum, J.-M (scénario)

Byun, Ki-Hyun est né en 1978. Il a reçu en 2003 le Prix des jeunes espoirs du concours de la bande dessinée coréano-japonaise au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

 

lesnuitsassassinesLes Nuits assassines

Dans les Alpes autrichiennes, années 1970. Axel Neunhöffer, qui va fêter ses 36 ans, meurt soudainement, au même âge que son père Horst, vingt ans auparavant. Bientôt d'autres morts frappent la famille, toujours la nuit et avec une régularité qu'il n'est pas possible d'imputer au hasard. La police puis les médias s'emparent de l'affaire. One shot aux confins du polar et du fantastique.

 

 

  • Kim, Dong-Hwa

Kim Dong-Hwa est né en 1950. Il y est considéré comme l’un des plus brillants auteurs de sa génération.

 

labicycletterougeLa Bicyclette rouge

Petites scènes de la vie d'un facteur qui, au fil de ses tournées, établit le lien entre le monde et les habitants de Yahwari, un village isolé de la campagne coréenne.

 

 

 

lamalaimeeLa Mal-aimée

Recueil de onze courts récits ayant pour thème commun la vie des femmes dans le cadre rural de la Corée d'autrefois, dominée par la morale confucianiste.

 

 

 

lesnourrituresdelameLes Nourritures de l'âme

La rédaction du magazine coréen Positive thinking a sélectionné les meilleurs récits que ses lecteurs ont envoyés à l'occasion d'un concours de création littéraire. Pas de thème imposé mais une approche commune : raconter une histoire vraie, exemplaire par sa sensibilité et sa valeur humaine. Kim Dong-Hwa a sélectionné et réinterprété vingt de ces textes.

 

 

 

  • Kim, Keum-Suk

Kim, Keum-Suk est née en Corée et vit en France. Elle écrit, dessine et taduit des bandes dessinées.

 

lechantdemonpereLe Chant de mon père

Pour la première fois, une mère rend visite à sa fille installée à Paris depuis des années. Entre les deux femmes, les souvenirs et secrets de famille vont ressurgir et créer les fils de leur relation.

 

 

  • Kim, Yeon-Joo

Kim, Yeon-Joo est née en 1974.

 

nabiprototypeNabi : prototype

Ce recueil contient les esquisses de la série Nabi et des principaux protagonistes de la Maison du Lotus, un orphelinat pas comme les autres.

Un recueil de nouvelles coréennes à découvrir !

 

 

  • Kim Young (adaptation graphique)

Young Kim est diplômée en peinture (Université Nationale de Séoul, section Beaux-Arts). Elle a travaillé sur de nombreux films d’animation et couvertures de livres et vit actuellement à Yongin en Corée du Sud.

 

twilightfascinationTwilight. Fascination

Quand Isabella Swan emménage dans la morose ville de Forks et y rencontre le beau et mystérieux Edward Cullen, sa vie prend un tournant palpitant et terrifiant

 

 

 

  • Kyung-a, Jung

Jung Kyung-a est diplômée du département d’histoire de l’université Chung-Ang de Séoul. Elle est aussi scénariste de dessins animés et auteure de manhwa et vit à Séoul.

 

femmesdereconfortFemmes de réconfort

A travers le récit de femmes coréennes, envoyées dans les camps de l'armée japonaise en tant qu'esclaves sexuelles, l'ouvrage rend compte de la dimension émotionnelle de ce drame de guerre et de l'expérience traumatisante des victimes.

 

« Nous n'étions pas des " femmes de réconfort ". Nous étions des victimes de rapts et de viols commis par l'armée japonaise ! Nous ne cherchons pas à faire punir les coupables individuellement : nous attendons que l'État japonais reconnaisse son crime officiellement. Reconnaître et voir la réalité en face est un moyen d'apprendre davantage. » Jan Ruff O'Herne.

 

  • Lee, Youn-bok et Lee, Hee-jae

Lee Hee-jae a adapté « Chagrin dans le ciel » du journal intime de Lee Youn-bok, publié en Corée du Sud.

 

chagrindanslecielChagrin dans le ciel

Chroniques de l'enfance difficile de Lee Youn-bok dans la Corée des années 1960. Alors que son pays sort de la guerre et que son père, malade, est au chômage, le garçon multiplie les petits métiers de rue pour faire vivre sa famille nombreuse. Il est tour à tour marchand de chewing-gums, cireur de chaussures, chevrier, mendiant...

 

JEUNESSE

 

  • Baek, Hee-na (texte) et Kim, Hyang-soo (illustration)

lespetitspainsaunuageLes petits pains au nuage

Deux frères trouvent un nuage qu'ils rapportent à leur mère. Cette dernière confectionne, à partir de celui-ci, des petits pains. Alors qu'ils sont en train de cuire, le père s'enfuit en courant car il va être en retard au bureau. Les deux frères décident de le retrouver pour lui offrir son petit déjeuner et s'envolent alors par la fenêtre de la cuisine...

 

 

  • Choi, Jung-in (illustration) et Clotilde Bernos (texte)

volubilisVolubilis

Une petite fille s'étiole auprès de sa grand-mère dans un monde confiné, et rêve de voir le monde. Au fur et à mesure qu'elle grandit sa grand-mère lui confie la clef de trois jardins à condition qu'elle soit de retour à une heure précise. Un album pour apprendre la lecture symbolique.

 

Une magnifique histoire pleine de senteurs et de couleurs.

 

  • Heo, Yumi et Crowder, Suzanne

lelapinlatortueetledragonroiLe Lapin, la tortue et le dragon roi

Un conte coréen adapté par Suzanne Crowder Han et illustré par Yumi Heo.

Le Dragon Roi des Mers est malade. Ses médecins sont formels: seul un foie de lapin peut le sauver d'une mort certaine. C'est alors qu'une tortue, dévouée et fidèle, propose ses services: elle va aller chercher un lapin sur la terre ferme

 

  • Heo, Humi

lesgrenouillesvertesLes grenouilles vertes

Deux jeunes grenouilles adorent désobéir à leur mère et font tout le contraire de ce qu'elle leur dit, elles croassent même en verlan. Mais quand leur mère meurt, elles s'en repentent amèrement.

 

 

  • Jeong, Soon-hee

bonnenuitmontoutpetitBonne nuit mon tout-petit

La nuit tombe. Une maman aide son enfant allongé sur un tatami à trouver le sommeil. Pour le bercer, elle évoque avec douceur tous les animaux qui l'entourent.

 

 

  • Jung, Chang-hoon (texte) et Jang, Ho (illustration)

ouestlaluneOù est la lune ?

Un album poétique et didactique expliquant la lune sous tous ses aspects. Il décrit les différentes phases de la lune et son influence.

Ecrit par un astronome de Corée, ce pays où la vie fut longtemps rythmée par le calendrier lunaire.

 

  • Kim, Hyang-Keum (texte) et Kim, Dong-Seong (illustration)

jumongJumong

Ce mythe traditionnel coréen raconte l'histoire de Jumong, fils de Yuhwa et Haemosu, né dans le palais de Keuma, roi de Dongbuyeo. Dès sa naissance, il possède un don pour le tir à l'arc et fait preuve d'une force extraordinaire. Le roi de Keuma décide de le reléguer comme palefrenier. Jumong chevauche alors vers le sud et crée le royaume de Koguryo.

 

  • Kim, Jong-ryeol (texte) et Kim, Suk-kyeong (illustration)

aucochonportebonheurAu cochon porte-bonheur

Dans le nouveau magasin Au cochon porte-bonheur se trouvent plein d'objets magiques. Mais peu à peu, les utilisateurs se transforment en cochons. Pour qu'ils redeviennent humains, une solution : renoncer à la facilité.

 

 

 

  • Kwon Yun-deok

mamaisonencoreeMa maison en Corée

Man-hee et ses parents, qui jusqu'ici ont habité un petit appartement en Corée, déménagent enfin chez ses grands-parents dans une grande maison. Au fil des pages, Man-hee fait le tour du propriétaire, détaillant la vie et les coutumes d'une famille coréenne.

 

lefilsdutailleurdepierreLe fils du tailleur de pierre

Deux garçons rivalisent d'imagination pour deviner leur avenir et leur futur métier. D'après un chant traditionnel coréen.

 

 

  • Lee, Ho Baek (texte) et Goh, Gyong-Sook (illustration)

monatelierdescouleursMon atelier des couleurs

Un jour, un enfant arrive dans l'atelier de la planète Errante et l'artiste dialogue avec lui pour lui apprendre à dessiner et à peindre. L'objectif est d'exprimer tout ce qui lui vient à l'esprit, formes, couleurs, activités, amis.

 

 

 

  • Lee, Suzy

ombresOmbres

Une petite fille décide de visiter son grenier. Une histoire sans parole sur le pouvoir de l'imagination.

Un chef-d’oeuvre graphique qui célèbre le bonheur des jeux de l’enfance et le pouvoir de l’imaginaire.

 

lavagueLa Vague ou L’onda

Sur la plage, une petite fille est fascinée par la vague. Elle s'approche de l'eau, se laisse surprendre par la vague, voudrait la dompter et se retrouve trempée. Une histoire sans paroles.

 

  • Lee, Tae-jun (texte) et Dong-sung Kim (illustration)

enattendantmamanEn attendant maman

Une petite ville en Asie. Un garçonnet, la chapka vissée sur la tête, se dirige vers la station de tramway. Bientôt, un tramway s’arrête. Le petit garçon penche la tête à l’intérieur à la recherche de sa maman. Il demande au chauffeur : « Ma maman, elle est dans le tram? ». Indifférent, le chauffeur le rabroue. Un deuxième tramway s’arrête : même scénario. Le chauffeur du troisième tramway, lui, s’intéresse à ce curieux petit bonhomme, il vient près de lui et lui conseille de ne pas bouger d’un pouce. Et chaque tram qui arrive est porteur d’espoir…

 

  • Lee, Young-Kyung

les7petitesmainsLes 7 petites mains

Premier album de Youn-Kyung Lee.

Une vieille légende coréenne illustrée par la peintre L. Young-Kyung : tandis que la maître de couture, Rouge Turban, fait la sieste dans son atelier, les sept apprenties se disputent pour savoir laquelle d'entre elles est la plus indispensable...

 

  • Park , Jungsub

auvoleurAu voleur

Dans cet album ludique et coloré, le jeune lecteur part avec des policiers à la poursuite d'un voleur et doit déduire qui est le coupable parmi six suspects.

 

  • Seok-Jung, Yun (texte) et Lee, Young-kyung (illustration)

quatrepointsetdemiQuatre points et demi

Une comptine qui ressuscite une expression du langage familier des campagnes coréennes où l'on disait "point" au lieu d'"heure". Une petite fille pose un regard attentif à ce qui l'entoure et découvre sur le chemin de sa maison de nouveaux amis : poule, fourmis, libellules...

 

  • Shin, Dong-Jun

ticketvilleTicket ville

En fin de journée, tout le monde rentre à la maison. Les tickets, qui sont ici des personnages, retournent chez eux en métro et en train. Le lecteur partage avec eux leur long voyage.

 

  • Yi, Yeon-Sil

nomanslandNo man's land

« A notre arrivée à Chol-won, il faisait agréablement bon. C’était un lieu merveilleux, un paradis. De temps en temps, un peu de fumée s’échappait derrière la montagne, je trouvais cela étrange. »

 

L’histoire, superbement illustrée, d’un oiseau qui raconte sa guerre, en Corée.

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.