Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

 

Le Brésil invité d’honneur

bresil

Salon du livre 2015
Paris

salondulivre2015

Après le ballon rond l’été dernier, c’est le livre qui nous ramène vers le Brésil, avec 48 auteurs invités au Salon du Livre de Paris 2015.

Avec une délégation d’auteurs parmi les plus représentatifs de la littérature brésilienne actuelle, le Salon sera du 20 au 23 mars 2015, à l’image de ce plus grand État d’Amérique latine : fort de sa diversité ethnique et culturelle.

 

En savoir plus : http://www.salondulivreparis.com/

 

Voici une sélection de romans et de bandes dessinées d’auteurs brésiliens à lire ou à relire à l’occasion de cette manifestation qui peut nous servir tous les ans de guide pour un voyage romanesque autour du monde.

 

A lire dans toutes les Bibliothèques et Relais lecture du réseau départemental de lecture publique du Cantal.

 

bresilterredavenirsweigStefan Zweig

Le Brésil, terre d’avenir

 

Ce titre de Stefan Zweig, publié en 1941, rend un bel hommage au Brésil. Stefan Zweig, né à Vienne en 1982, se définissait comme autrichien, juif, écrivain, humaniste, pacifiste.

En écrivant ce livre, Stefan Zweig cherchait une réponse à la question qu’il se posait et pose à nouveau dans sa préface :
« Comment les hommes peuvent-ils arriver à vivre en paix sur la terre en dépit de toutes les différences de race, de classes de couleurs, de religions et de convictions ? »


Et où trouver mieux qu’au Brésil, pays métis par excellence, cette réponse. Voila l’origine et le motif du livre.

 

Des romans

hotelbrasiliajoaoalminoAlmino, João / Hôtel Brasilia

 

Un homme raconte la vie de son père dans les années 1950 alors qu'ils vivaient tous deux avec ses tantes adoptives Matilde et Francisca dans la Cidade Livre, ville provisoire et bidonville, bâtie dans le désert du planalto brésilien à proximité de Brasilia, en pleine construction.

 

João Almino capte les voix qui affluent vers cette ville mythique et en restitue le souvenir dans un style incomparable et transparent à l'image de la lumière de Brasila.


« Hôtel Brasília » a remporté le Prix Passo Fundo Zaffari & Bourbon de Literatura du meilleur roman en portugais publié entre 2009 et 2011.

 

donafloretsesdeuxmarisjorgeamadoAmado, Jorge / Doña Flor et ses deux maris

 

Jolie et rayonnante, cuisinière émérite, Dona Flor est très aimée. On la plaint aussi parce qu'elle a épousé Vadinho, vaurien, joueur et coureur. Mais le roman s'ouvre au moment du carnaval et sur la mort inattendue de Vadinho, après sept ans de mariage. Dona Flor se consolera assez vite en épousant le docteur Teodoro, bien qu'il ne soit pas doué d'un tempérament de feu. Vient le jour où Dona Flor trouve Vadinho étendu nu sur le lit. Invisible à tous, Vadinho est complètement réincarné pour la seule Dona Flor et entend bien jouir de ses droits de mari.


Ce roman foisonnant, truculent et irrévérencieux est un chef-d'œuvre d'humour qui prend la forme d'un pied de nez à la morale.

 

macounaimaandrademarioAndrade, Mário de / Macounaïma : le héros sans aucun caractère

 

Paru au Brésil en 1928, ce texte fit scandale dans la bourgeoisie de Sao Paulo par son ton parodique, satirique et irrévérencieux. Il raconte les piquantes aventures d'un héros sans caractère en quête d'un talisman perdu. Les différentes classes sociales et cultures du Brésil cohabitent dans le roman.

 

 

cequeleshommesappellentamourmachadodeassisAssis, Joaquim Maria Machado de / Ce que les hommes appellent amour

 

Ce journal intime du diplomate brésilien Aires, revenu à Rio après trente années en Europe, est fait de petites touches ironiques sur le vieillissement, l'amour, l'ambiguïté des sentiments et l'abolition de l'esclavage. Des personnages forts le traversent, les descriptions peuvent paraître idylliques mais, comme toujours chez Machado, quelque chose grince.


Facétieux et léger dans l'apparence, Machado de Assis est le maître des dédoublements et des duplicités, expert en scepticisme, ironies, vraies fausses digressions et approches obliques de sa société et de la condition humaine.


« Joaquim Maria Machado de Assis (1839-1908), mulâtre descendant d'esclaves peut être considéré comme le père des lettres brésiliennes. Auteur d'une oeuvre magistrale, à la fois grand public et d'un extrême raffinement, il a jeté les bases d'une littérature nationale par "instinct" pour se fondre dans l'universel. » (Michel Riaudel)

 

A lire : tous les autres titres du même auteur !

 

moscowedyraugustoAugusto, Edyr / Moscow
* auteur invité

 

Tinho Santos et sa petite bande écument l'île de Mosqueiro, lieu de villégiature pour beaucoup d'habitants de Belém. Ils se saoulent, se droguent et volent en toute impunité. Mais quelque chose d'encore plus sombre couve en Tinho.


« Moscow » fait l’effet d’un violent ressac qu’on se prendrait sur l’arrière du crâne en pensant avoir échappé au pire.” Lucie Eple, Médiapart.

 

quandjesortiraidicichicobuarqueBuarque, Chico / Quand je sortirai d'ici

 

Eulalio Montenegro d'Assumpçao est prisonnier de son lit d'hôpital. La présence de l'infirmière, de sa fille, de sa mère déclenchent son besoin de se confronter à son passé. Il se souvient de son grand-père, figure politique du Brésil, de son père qui importait du matériel militaire de France, de sa rencontre avec Mathilde. Une plongée dans la mémoire d'un esprit hanté par les fantômes familiaux.

 

A lire aussi,

 

budapestchicobuarque/ Budapest

 

José Costa est nègre : il passe des journées bien remplies à écrire toutes sortes de textes signés par d'autres. Homme de l'ombre, il garde le secret absolu sur son travail et ses commanditaires. Lors d'un congrès à Budapest, il est fasciné par le hongrois et par une Hongroise qui deviendra sa maîtresse et son professeur. Entre deux cultures, les évènements le poussent en pleine lumière.


Un hilarant tour de force littéraire.

 

tamerebernardocarvalhoCarvalho, Bernardo / 'Ta mère
* auteur invité

 

A Saint-Pétersbourg, sur fond de guerre de Tchétchénie, trois femmes tentent de sauver leurs fils de la guerre, de la solitude et du crime.


Les histoires s’entrelacent, Bernardo Carvalho orchestre une multiplicité de points de vue et de voix sans jamais perdre l'axe récurrent de la maternité et de son revers, le sentiment d'être orphelin, sans protection, déplacé, dont la guerre est la représentation la plus crue.


Toute l’œuvre de Bernardo Carvalho a reçu de nombreux prix au Brésil.

 

neufnuitsbernardocarvalho/ Neuf nuits

 

1939, l'anthropologue Buell Quain se suicide à 27 ans, au cours d'un de ses séjours chez les Indiens Kraho. Il venait de recevoir une lettre qu'il a brûlée. Le narrateur cherche à élucider les circonstances exactes de ce suicide.


Dans un style lumineux, ce roman exceptionnel est construit en une série de glissements constants entre fiction, invention, souvenirs et réalité.


Prix Machado de Assis et prix Jabuti

 

adulterepaulocoelhoCoelho, Paulo / Adultère
* auteur invité

 

En Suisse, à l'occasion d'un entretien avec Jacob, personnalité politique qui fut son petit ami, Linda, journaliste de 31 ans, prend conscience qu'elle l'aime toujours et que sa vie d'épouse, de mère de famille et sa carrière ne la satisfont plus.

 

 

unetebresilienrubemfonsecaFonseca, Rubem / Un été brésilien

 

Le récit d'une enquête policière autour d'un meurtre, puis d'un attentat manqué et de quelques autres morts violentes, dans le cadre des évènements réels qui, en août 1954, conduisirent au suicide de Getulio Vargas, chef du gouvernement brésilien.

 

 

Et aussi,

 

bufospallanzanirubemfonseca/ Bufo et Spallanzani

 

Un polar épique à Rio de Janeiro où l'on retrouve les thèmes chers à l'auteur : le sexe, la violence, la dérision, la folie dans un langage essentiellement corrosif.

 

 

unefenetreacopacabanaluizalfredogarciarozaGarcia-Roza, Luiz Alfredo / Une fenêtre à Copacabana

 

Pas de repos pour l'inspecteur Espinosa. Tandis qu'une femme passe par la fenêtre d'un immeuble de Copacabana, l'enquête sur une série de meurtres de policiers débouche sur une affaire de flics ripoux. Et pour couronner le tout, un nouveau bouquiniste s'installe dans son quartier, au nez et à la barbe de ses rêves de retraite tranquille.

 

 

lesclaveisaurabernardoguimaraesGuimaräes, Bernardo / L'Esclave Isaura

 

Née d’une esclave mulâtre et d’un contremaître portugais, Isaura est élevée comme une riche héritière sur une plantation de Campos, dans la province de Rio de Janeiro. Vingt ans, un profil de déesse, des cheveux épais, bouclés, un port de reine…et une peau blanche.


Mais voici que la maîtresse du domaine meurt sans l’avoir affranchie.


Humiliée, maltraitée, convoitée par Leoncio, son nouveau maître, Isaura finit par s’enfuir…

 

bleucorbeauadrianalisboaLisboa, Adriana / Bleu corbeau
* auteur invité

 

Suite à la mort de sa mère, Evangelina, 13 ans, quitte Rio pour les Etats-Unis afin de retrouver son père. Accompagnée de Fernando, l'ex-mari de sa mère et de Carlos, son voisin, elle récolte leurs souvenirs afin de reconstituer son histoire. Tout au long de son voyage, elle prend conscience du passé politique du Brésil.

 

 

lebatisseurderuinesclaricelispectorLispector, Clarice / Le bâtisseur de ruines

 

Un ingénieur, Martin, a commis un meurtre et est en fuite. Il marche sans but, dans une plaine à peu près désertique, et sans cesse sa marche est interrompue par des rencontres : arbre, oiseau, ruisseau... Rencontres grâce auxquelles il commence à comprendre non pas qui il est, mais ce que fut sa vie jusque-là et ce qu'elle pourrait être.

 

 

lamaisondelapassionnelidapinonPiñon, Nélida / La maison de la passion
* auteur invité

 

« La maison de la passion » est un roman de désir, un poème sur l’attente de l’amour, le récit du parcours initiatique d’une jeune femme. C’est un monde où priment les sens, les corps, la nature, comme une force vitale. Un monde primitif, somnambule et magique.

 

sergentgetuliojoaoubaldoribeiroRibeiro, Joäo Ubaldo / Sergent Getulio

 

Sergent de la police militaire, fanfaron et roublard, Getúlio est aussi, comme la plupart de ces fonctionnaires en ces terres misérables et arriérées du sertão brésilien, à la solde d'un grand propriétaire terrien. Le voici chargé de conduire un «prisonnier», indésirable aux yeux du propriétaire, d'un village à l'autre pour le livrer à la justice.


C'est ce voyage en compagnie du chauffeur qui conduit la vieille Hudson, que le sergent Getúlio nous raconte ici, comme une épopée, en un monologue hallucinatoire.

 

diadorimjoaoguimaraesrosaRosa, Joao Guimaraes / Diadorim

 

Un vieux jagunço (gardien de troupeau) raconte ces journées passées de bataille en bataille et ses longues chevauchées à méditer sur la vie et la mort, sur les moments passés auprès de l'énigmatique Diadorim.


Unique roman et chef-d’œuvre du plus grand écrivain brésilien du XXe siècle, Diadorim apparaît d'ores et déjà, au même titre que Don Quichotte, La Chanson de Roland ou Faust pour la tradition européenne, comme une œuvre mythique de dimension universelle.

 

« Une œuvre d’une dimension rare en littérature… L’un des plus grands livres qu'on ait jamais écrits. Brutal, tendre, cordial, sauvage, vaste comme le Brésil lui-même » Jorge Amado

 

mairaribeirodarcyRibeiro, Darcy / Maîra

 

Voici un livre unique, car il donne à entendre comme en direct la voix des Indiens d'Amazonie, le cri d'une civilisation agonisant faute de pouvoir s'adapter aux normes technologiques de notre société.


Les Indiens de Maïra ne sont pas de «bons sauvages», mais bien des hommes d'aujourd'hui, en situation de transhumance culturelle entre deux civilisations dont chacune exclut l'autre.

 

lecentauredanslejardinmoacyrscliarScliar, Moacyr / Le centaure dans le jardin

 

Après avoir fui les pogroms russes, une famille juive émigre au Brésil où la mère accouche en 1935 d'un joli petit centaure, le narrateur. Une fable picaresque où le rire se mêle à la dérision.


« Conte philosophique mi-drôle mi-tragique ce roman est une pure merveille. Son écriture mêle avec bonheur le soude épique sud-américain et l'humour juif, le lyrisme et la dérision, la vie quotidienne au Brésil et le merveilleux. L'univers de Chagall et la puissance corrosive de Voltaire. Une oeuvre surprenante, savoureuse, passionnante et fabuleuse. » Olivier Cena, Télérama.

 

sijefermelesyeuxedneysilvestreSilvestre, Edney / Si je ferme les yeux
* auteur invité

 

Le 12 avril 1961, Paulo et Eduardo sèchent l'école. Ils trouvent le corps d'une jeune femme affreusement mutilé près du lac où ils vont se baigner. Cette femme, peu estimée, est l'épouse du dentiste. L'affaire est très vite classée. Mais les 2 enfants ne veulent pas en rester là, ils enquêtent, aidés par un vieil homme. Quarante et un ans plus tard, Paulo part à la recherche d'Eduardo.

 

 En gros caractères

 

Et aussi,

 

lebonheurestfacileedneysilvestre/ Le bonheur est facile

 

Un enfant sourd et muet est kidnappé à Sao Paulo. Les ravisseurs sont des professionnels et croient avoir enlevé le fils d'Olavo Bettencourt, un riche publicitaire, contre une rançon de 2 millions de dollars. Mais il s'agit d'Isaac, le petit garçon des domestiques. Alors qu'Olavo veut préserver ses intérêts, Mara, l'épouse dénigrée, est prête à tout pour sauver Isaac, quitte à trahir son mari.

 

 

lhommequituagetuliovargasjosoaresSoares, Jô / L’homme qui tua Getùlio Vargas

 

Un roman qui se présente comme une biographie fictive : celle de Dimitri Korozec, anarchiste serbo-brésilien qui aurait pu être le terroriste le plus dangereux de tout le XXe siècle s'il n'était pas affligé de la plus étonnante propension à la déveine qu'on puisse imaginer. Une vision sanglante et absurde de l'Histoire, un subtil mariage entre humour noir et fantaisie bouffonne.

 

Et aussi,

 

elementairemacheresarahjosoares/ Elémentaire, ma chère Sarah

 

Sherlock Holmes, flanqué de l'inévitable Watson, débarque au Brésil pour y résoudre une mystérieuse disparition : on a dérobé le stradivarius que l'empereur avait offert à l’une de ses maîtresses. Sherlock se lance sur la piste du voleur mais sa rencontre avec une enivrante métisse, les effets conjugués du cannabis et de la cuisine locale lui font bientôt perdre toutes ses capacités de déduction.


Dans cette fantaisie comico-policière débridée, l’auteur recrée avec bonheur l'atmosphère du Brésil de la fin du XIXe, où le snobisme francophile en vogue dans les salons offre un contrepoint désopilant au portrait iconoclaste d'un Sherlock Holmes loufoque, plus proche de Billy Wilder que de Conan Doyle.

 

Et encore un policier,

 

lesyeuxplusgrosqueleventrejosoares/ Les yeux plus gros que le ventre

 

Une tartelette à la crème peut-elle être l’arme d’un crime ? Question surprenante à laquelle est confrontée la police de Rio de Janeiro à la fin des années 1930 : un tueur en série assassine des femmes très grosses en les gavant de gâteaux. Le commissaire Noronha, aidé d'Esteves, un policier portugais devenu pâtissier, se lance dans une enquête savoureuse pour découvrir que la gourmandise est un péché…mortel !


« Soares associe, pour notre plus grand bonheur, sa grande culture à un esprit drolatique et mordant pour un résultat absolument désopilant. » - Julie Malaure, Le Point-

 

madmariamarciosouzaSouza, Marcio / Mad Maria

 

En 1911, de puissants groupes financiers américains profitent de la corruption de certains gouvernements pour obtenir des concessions et exploiter une ligne de chemin de fer en pleine forêt amazonienne. Par l'un des plus grands auteurs brésiliens actuels.


Mad Maria, la locomotive, avance lentement, ouvrant le chemin de la "civilisation" à travers la forêt amazonienne, elle roule au rythme de la construction de la voie ferrée qui va de rien à nulle part, la ligne Madeira-Maimoré. Autour de constructions aussi folles qu'inutiles gravitent des ingénieurs allemands, des financiers anglais, messagers de la modernité en cette fin de XIXe siècle, des politiciens de Rio et la douce Consuelo, qui va voir son piano à queue sombrer dans les eaux boueuses du grand fleuve en même temps que son mari.

 

unthebienfortettroistasseslygiafagundestellesTelles, Lygia Fagundes / Un thé bien fort et trois tasses

 

Un saxophoniste regarde passer les amants de sa femme, une cantatrice se perd dans la nuit trouble de Shanghai, une jeune fille se prépare pour le bal... Les êtres se rencontrent, s'aiment, s'affrontent, se tournent le dos, se déchirent et se tuent, sous le scalpel acéré et patient de l'écrivain.

 

 

lefilsduprintempscristovaotezzaTezza, Cristovao / Le fils du printemps

 

Un écrivain raté, éternel adolescent qui vit aux crochets de sa femme, est bouleversé par la naissance du petit Felipe, leur fils trisomique. Il refuse d'assumer son rôle de père dans un premier temps, puis grandit au rythme des découvertes et des moments partagés avec son fils. Plus que l'histoire d'un enfant anormal il y a ici une belle réflexion sur la paternité et la maturation d'une façon de vivre le rôle de père.


Prix Jabuti du meilleur roman, prix Sao Paulo du meilleur livre de l'année 2008

 

Des bandes dessinées

 

umbrellaacademygabrielbaBâ, Gabriel (déssinateur) / Umbrella academy, scénario de Gerard Way

 

Lorsque 43 enfants naissent de femmes qui ne montraient aucun signe de grossesse, sir Reginald Hargreeves, inventeur multimillionnaire, en adopte 7 dans l'espoir de sauver le monde. Les enfants grandissent et accomplissent des exploits au sein de l'Umbrella academy. Mais la famille se dissout jusqu'à la mort du père adoptif et l'apparition d'une nouvelle menace sur la Terre...

 

Meilleure nouvelle série aux Eisner Award 2008 !

 

cachalotdanielgaleraGalera, Daniel (scénariste) / Cachalot
* auteur invité et Coutinho, Rafael (dessinateur)

 

Ce roman graphique met en scène des personnages confrontés à la solitude et au vide existentiel, dans une atmosphère tendue et énigmatique : une star de cinéma chinoise sur le déclin accusée de meurtre, un sculpteur taciturne qui perd pied, un amateur de bondage qui tombe amoureux, etc.


Daniel Galera et Rafael Coutinho installent un vertigineux jeu de miroirs entre plusieurs histoires et livrent une vision complexe et troublante du Brésil contemporain.

 

dexterlondonleoLeo (scénariste) / Dexter London, (3 tomes), dessin de Sergio Garcia

 

Quand on est au chômage et qu’on a pas de quoi payer son loyer, il faut d'urgence se mettre en quête d'une solution. Devenir aventurier professionnel, par exemple... Mais se présenter sous l'identité de "Dexter London, aventurier" ne suffit pas, il faut ensuite assurer.


Et cela peut parfois s'avérer une tâche bien ardue. Surtout lorsqu'on a tout le continent du Barken-Mésir à traverser et que le monde menace à tout moment de basculer dans la guerre...


Mais ce métier présente également des avantages, il permet de rencontrer des gens fascinants, comme la belle Sydney Mc Coy ou les mystérieux hommes bleus…

 

canaretpinpinrooseveltRoosevelt, José (scénariste et dessinateur) / Canar & Pinpin

 

Recueil d'histoires courtes publiées entre 2005 et 2008 dans le magazine Halbran et signées à l'origine du pseudonyme d'Otto. Canar, le lapin écrivain, et Pinpin, le canard footballeur, passent leur temps à se poser des questions insolubles, telles que l'influence réelle de Marx sur une partie de football ou les moyens pour les gens du futur d'arriver à distinguer Mozart de Lewis Carroll.

 

José Roosevelt est aussi peintre surréaliste.

 

 

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.