Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

2romans1bd

Le son commun de ces trois histoires est celui du violon qui nous immerge dans les tourmentes de l’histoire du XX° siècle. Celle de la Russie, de l’Allemagne divisée, de Barcelone, de la Hongrie, de Jérusalem. La beauté du violon face à la laideur de la folie humaine.

 

leviolonisteLe violoniste / Mechtild Borrmann. Ed. du Masque, 2014

 

Moscou, 1948. Alors que le célèbre violoniste Ilja Grenko quitte la salle de concert sous des tonnerres d'applaudissements, son stradivarius à la main, il est arrêté et conduit à la terrifiante Loubianka, le siège du KGB, sans comprendre ce qu'on lui reproche. Après des jours de privations, d'humiliations et d'interrogatoires, Ilja signe des aveux absurdes qui le condamnent à vingt ans de goulag. Sa famille est envoyée en exil au bout du monde, dans un enfer à ciel ouvert, le Kazakhstan. Et le violon de Grenko, d'une valeur inestimable, disparaît à jamais.

 

Deux génération après, Sasha, son petit-fils retrouvera le stradivarius et découvrira les mystères qui entourent la disparition de ce violon et les heures sombres des années soviétiques

 

Prix du meilleur roman policier en Allemagne (Deutscher Krimipreis) 2012

Grand prix des lectrices de Elle 2015 (catégorie policier)

 

Mechtild Borrmann est née en 1960 à Cologne. Après une formation en thérapie par la danse et le théâtre, elle s’est lancée dans la restauration. Aujourd’hui elle écrit des romans policiers

 

confiteorConfiteor / Jaume Cabré. Actes Sud, 2013

 

Barcelone années cinquante, le jeune Adrià grandit dans un vaste appartement ombreux, entre un père qui veut faire de lui un humaniste polyglotte et une mère qui le destine à une carrière de violoniste virtuose. Brillant, solitaire et docile, le garçon essaie de satisfaire au mieux les ambitions démesurées dont il est dépositaire, jusqu'au jour où il entrevoit la provenance douteuse de la fortune familiale, issue d'un magasin d'antiquités extorquées sans vergogne.
Un demi-siècle plus tard, juste avant que sa mémoire ne l'abandonne, Adrià tente de mettre en forme l'histoire familiale dont un violon d'exception, une médaille et un linge de table souillé constituent les tragiques emblèmes. De fait, la révélation progressive ressaisit la funeste histoire européenne et plonge ses racines aux sources du mal. De l'Inquisition à la dictature espagnole et à l'Allemagne nazie, d'Anvers à la Cité du Vatican, vies et destins se répondent pour converger vers Auschwitz-Birkenau, épicentre de l'abjection totale.
Confiteor défie les lois de la narration pour ordonner un chaos magistral et emplir de musique une cathédrale profane.

 

Sara, la femme tant aimée, est la destinataire de cet immense récit relayé par Bernat, l'ami envié et envieux dont la présence éclaire jusqu'à l'instant où s'anéantit toute conscience. Alors le lecteur peut embrasser l'itinéraire d'un enfant sans amour, puis l'affliction d'un adulte sans dieu, aux prises avec le Mal souverain qui, à travers les siècles, dépose en chacun la possibilité de l'inhumain - à quoi répond ici la soif de beauté, de connaissance et de pardon, seuls viatiques, peut-être, pour récuser si peu que ce soit l'enfer sur la terre.

 

Prix Courrier International du meilleur livre étranger . 2013

Prix d’honneur des lettres catalanes. 2010

 

Né à Barcelone en 1947, Jaume Cabré est l’un des écrivains catalans les plus reconnus par la critique et les lecteurs.

 

cafebudapestCafé Budapest / Alfonso Zapico. Steinkis éditions, 2016

 

Budapest, 1947. Jeune violoniste juif, Yechezkel vit chichement avec sa mère. Jusqu’au jour où il reçoit une lettre de son oncle Yosef qui les invite à le rejoindre à Jérusalem. Yechezkel fera désormais résonner ses notes au Café Budapest que régente gaiement l’oncle Yosef et où cohabitent Juifs, Arabes et Occidentaux. Mais les évènements politiques rattrapent cette belle harmonie…

 

De Budapest à Jérusalem, de la Seconde Guerre mondiale au début du conflit Israélo-palestinien, de la fiction à l’Histoire, du drame à la comédie, avec un sens du rythme remarquable, Alfonso Zapico nous entraîne irrésistiblement dans ses allers-retours.

 

Alfonso Zapico est né en Espagne en 1981. Il a fait des études d'arts plastiques et de design aux Beaux-Arts d'Oviedo et a reçu entre autres le Prix national de la bande dessinée en Espagne.

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.