Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

vitraux de l'église Ste Anne de la commune de CayrolsLe 18 juin 2020, Jean Labellie fêtera ses 100 ans. Il est né sur la commune du Rouget dans le Cantal.

Jean Labellie est un peintre paysagiste abstrait formé l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris et élève de François Desnoyer (1894-1972). C’est le professeur Henri Mondor (1885-1962), qui assuré du talent du jeune homme avait convaincu ses parents de l’envoyer à Paris pour tenter les Arts Décoratifs. Le professeur Mondor restera une figure marquante et présente tout au long de la vie de l’artiste.

En 1942, il rejoint le maquis dans le sud Cantal jusqu’en 1945.

 

vitraux de l'église Ste Anne de la commune de CayrolsDe retour à Paris en 1946 et devenu professeur de dessin à la ville de Paris, il donne des cours dans plusieurs établissements de la région parisienne. Il expose au Salon entre 1947 et 1949. A cette époque, il démarre une collaboration pour le Mobilier National ainsi qu’avec les lissiers (fabricants de tapisserie) d’Aubusson donnant lieu à des cartons pour la création de tapisseries.

De 1950 à 1959, Jean Labellie réalise beaucoup de portraits et il copie de nombreuses œuvres au musée du Louvre. En 1952, il est le bénéficiaire d’une bourse de voyage du Prix National, elle lui permettra de voyager et de découvrir d’autres pays comme d’autres œuvres de grands maîtres de la peinture ancienne. Son œuvre est figurative jusqu’à sa rencontre avec plusieurs artistes peintres conduisant son œuvre vers l’abstraction. 1964 marque un retour dans le Cantal d’où il tirera une série de grandes toiles titrée « Le Pays Vert » et son travail en peinture comme pour la tapisserie sera aussi nourri de ses voyages. Sa palette se fait alors plus lumineuse et influencée par la peinture gestuelle de l’époque.
C’est également l’époque pendant laquelle il réalise le mobilier et les vitraux de l’église du Rouget dans le Cantal.

En 1970, Jean Labellie installe son atelier à Eus (Pyrénées Orientales). De l’abstraction lyrique (autre terme apparut en 1947 pour la peinture gestuelle) de la période précédente, sa touche se géométrise aussi bien dans la peinture que dans la tapisserie. La luminosité du pays catalan change son œuvre et apporte aussi un coloris plus vif. En 1992, Jean Labellie repense son travail et passe du végétal au minéral. Il change aussi de support avec de longues et étroites toiles peintes sur des bâches ou des draps et donc faites pour bouger.

vitraux de l'église Ste Anne de la commune de CayrolsEn 2006, Jean Labellie est en quête d’une recherche d’organisation pour chaque œuvre, de constructions spécifiques avec des couleurs primaires. Il dit s’exprimer avec les moyens les plus simples dans le dessin comme dans la couleur avec le point, la ligne droite et le cercle et une palette réduite. Il admire et est influencé par les œuvres de Matisse, Miró, Picasso.

 

Périodes et séries :

Peintures
- 1940-1950 : Les années d’apprentissages
- 1950-1960 : L'Abstraction poétique
- 1960-1970 : L'Abstraction lyrique (période des Pays Verts)
- 1962-1973 : Le Cheminement vers le Divin
- 1970-1990 : La Lumière et la touche (Les Oliviers, Figures)
- 1990-1998 : Le Minéral (Les "Carrers" : chemins de vie)
- À partir de 2006 : Cosmogonies

Tapisseries
De 1949 à 1986 : réalisation de trente-deux tapisseries d'Aubusson (Manufactures et ateliers Tabard, Legoueix, Bascoulergue et Picaud)

 

vitraux église ste Anne Cayrols 4Ses œuvres dans le Cantal :

  • Le Rouget-Pers, église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus : 1962, la totalité des vitraux inspirés du langage des fleurs et la grande verrière ouest titrée « la Sainte Face » en collaboration avec les maitres-verriers R. Mérigot (Paris) et G. Million. Toujours en 1962, le chemin de croix conçu à partir du graphisme du mot "OUI". En 1996-1998, la porte du tabernacle est une âme de bois de chêne recouverte de fines feuilles d’or et d’argent, deux peintures murales titrées « Oliviers sacrés », et une huile sur bâche intitulée « Chemin de Vie » en 1995.
  • Cayrols, église Sainte Anne (les photos de la page) : 1972, série de dix vitraux « Vierge Marie » ; « Mariage –Sacerdoce » ; « Eucharistie » ; « Baptême », en collaboration avec les maitres-verriers R. Mérigot et G.Million.
  • Giou-de-Mamou, église Saint Bonnet : 2000, un vitrail intitulé « Chemin de Vie » en collaboration avec les maitres-verriers Nicolas Gellusseau et Joane Katz (Pyrénées Orientales).
  • Roannes-Saint-Mary, église Saint Mary : v. 1965 trois vitraux sur la base des dessins et projets de l’artiste.
  • Aurillac, musée d’Art et d’Archéologie : don de l’artiste en 1980 d’une huile sur toile issue de la série Pays Verts et de deux tableaux en 2013 issus de la même série. 

 

Pour en savoir plus :

  • http://jeanlabellie.com/
  • Association ACAS-BELLIE, crée en 2010. Président Alain Valadou.
  • Association Les Amis de Jean Labellie, crée en 2012. Président Bernard Cabanne.
  • Art sacré contemporain : Le Rouget-Cayrols (Cantal) : ''un chemin vers l'essentiel'' œuvres de Jean Labellie, Jean Revereau ; photogr. Emmanuel Ciepka. 1998,
  • Jean Labellie : itinéraires, Catalogue de l'exposition, Aurillac : "les Ecuries", 2001, Joseph Pierron ; Jean Perrot ; Roger Labellie ; Brigitte Mézard, Aurillac, Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne, Imprimerie Moderne, 2001.
  • Monique Lafarge, Cantal, cent lieux pour les curieux, collection Guide Bonneton insolite, Éditions Christine Bonneton, 2012, p.124-127
  • Robert Labrousse, « Art sacré contemporain. Hommage à Jean Labellie », in Revue de la Haute-Auvergne, no 74, avril-juin 2012.
  • « Conseils à un jeune peintre » / Labellie, Robert », 1963. Revue de Haute-Auvergne, p. 386-387 archives.cantal.fr
  • "Le Rouget (Cantal) - Eglise Sainte-Thérèse (Architecte R. Dodinet) - Vitraux de R. Labellie". - Limoges : éditions Modernes Théojac. - N. et b : archives.cantal.fr  et là aussi 
  • Jean Labellie, vers l'essentiel… Durée : 27 minutes. Réalisation : Paul Dufour, couleurcantal.tv

 

vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-1
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-8
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-7
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-6
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-5
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-4
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-3
vitrauxeglise-ste-AnneCayrols-2

 

A lire également : 

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.